Développement de la Société nationale

Displaying 1 - 8 of 8
| Article

Le Fonds de l'impératrice Shôken annonce la 103e distribution de fonds pour soutenir des projets dans 17 pays

La Commission mixte du Fonds de l'Impératrice Shoken a annoncé une nouvelle distribution de fonds d'un montant total de 485 597 francs suisses pour soutenir des projets gérés par des Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans 17 pays. La commission est administrée par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR).Les projets soutenus couvrent un large éventail de sujets, notamment la jeunesse, les premiers secours et le sauvetage, la préparation aux catastrophes, la diffusion des idéaux humanitaires, les services de transfusion sanguine et le développement des Sociétés nationales.Les pays où les projets sont mis en œuvre sont l'Algérie, l'État plurinational de Bolivie, le Chili, la Colombie, le Kirghizistan, le Liban, le Lesotho, la Lituanie, le Mali, Malte, la Mauritanie, le Monténégro, le Nigeria, la Papouasie-Nouvelle-Guinée, le Rwanda, l'Afrique du Sud et le Vanuatu.Le Fonds de l'Impératrice Shoken a reçu 60 demandes en 2023 pour la 103e distribution de revenus, ce qui représente le plus grand nombre de demandes jamais reçues, couvrant un large éventail de projets humanitaires menés par des Sociétés nationales dans le monde entier.Si la qualité des demandes soumises augmente chaque année grâce à divers supports d'apprentissage, elles présentent également des propositions plus innovantes, ce qui confirme la nécessité pour le Fonds de l'Impératrice Shoken de soutenir l'innovation/l'expérimentation et l'apprentissage au sein des Sociétés nationales.Avec une valeur totale de plus de 14 millions de francs suisses, le Fonds de l'Impératrice Shoken soutient des projets menés par les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui profitent aux communautés qu'elles servent de différentes manières. La première subvention a été accordée en 1921 pour aider cinq Sociétés nationales européennes à lutter contre la propagation de la tuberculose.Depuis lors, plus de 16 millions de francs suisses ont été alloués à 172 Sociétés nationales. Les subventions sont annoncées chaque année le 11 avril, date anniversaire de la mort de Sa Majesté l'impératrice Shôken.De plus en plus, le Fonds de l'Impératrice Shoken encourage les approches nouvelles et innovantes susceptibles de générer des enseignements et des idées qui profiteront aux Sociétés nationales et au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge dans son ensemble.Les subventions de 2024Le Fonds de l'Imprératrice Shoken continue d'encourager les nouvelles approches en mettant l'accent sur l'innovation et l'apprentissage. Pour la deuxième année consécutive, les Sociétés nationales incubent et testent leurs solutions innovantes et expérimentent une multitude d'idées et d'approches.En utilisant une méthodologie pilote, les lauréats peuvent aussi potentiellement développer et mettre en œuvre leurs initiatives avec le soutien d'autres sources de financement à la suite de leur projet pilote du Fonds de l'Impératrice Shoken. Dans cette catégorie, les détails des initiatives sélectionnées et de leurs initiatives respectives sont présentés ci-dessous.Au ChiliL'amélioration de la santé sexuelle et reproductive des populations est un domaine d'activité très important. Au Chili, le taux de transmission d'infections sexuellement transmissibles et de grossesses non désirées est très élevé. La Croix-Rouge chilienne prévoit d'utiliser les fonds pour mettre en œuvre des projets axés sur l'éducation et la sensibilisation du public à l'intention des jeunes et, ce faisant, contribuer à réduire le nombre d'infections sexuellement transmissibles et de grossesses non désirées.En ColombieEn Colombie comme ailleurs, l'accès à des services de santé physique et mentale abordables et en temps voulu peut s'avérer difficile pour de nombreuses personnes. La Croix-Rouge colombienne prévoit de mettre à l'essai une couverture médicale annuelle plus rapide et moins chère pour les familles mal desservies. Ce faisant, la Croix-Rouge sera mieux positionnée en tant que prestataire de services de santé et générera des fonds qu'elle pourra réinvestir dans son travail humanitaire.Au LibanLa reprise des hostilités entre Israël et le Hamas et d'autres groupes armés dans la bande de Gaza a eu un impact profond sur les populations des pays voisins, notamment l'Égypte, le Liban, la Jordanie et la Syrie. Au Liban, la frontière sud a été fortement touchée, entraînant le déplacement de personnes et la perte de foyers, ce qui a laissé une marque permanente sur les citoyens. C'est pourquoi la Croix-Rouge libanaise prévoit de s'attaquer, grâce à la subvention du fonds de l'impératrice aux répercussions sur les jeunes liées aux violations persistantes du droit humanitaire international, afin de leur redonner le sens de l'effort, la résilience et la foi en un changement positif. L'initiative servira de pilote pour intégrer de nouveaux outils tels que la réalité virtuelle afin d'améliorer la compréhension de certains concepts et de motiver l'engagement.Papouasie-Nouvelle-GuinéeLa Croix-Rouge de Papouasie-Nouvelle-Guinée va mettre en place une équipe d'urgence pour les jeunes afin d'aider les jeunes des communautés marginalisées et vulnérables à se prendre en charge. Les jeunes acquerront des compétences vitales qui les prépareront à faire face aux situations d'urgence, à promouvoir la santé et la sécurité et à jouer un rôle de premier plan dans le développement communautaire et la préparation aux catastrophes.Afrique du SudEn complément de l'initiative du Fonds d'urgence pour les réponses aux catastrophes (DREF), la Croix-Rouge sud-africaine utilisera sa subvention pour minimiser l'exposition et le risque d'incendie dans les quartiers informels en pilotant des solutions innovantes, notamment l'installation de détecteurs de fumée. La Croix-Rouge sud-africaine prévoit également de bénéficier de la visibilité et de l'apprentissage par les pairs comme la Croix-Rouge du Kenya, qui a réussi à minimiser ces risques dans les communautés informelles.Les autres groupes de bénéficiaires utiliseront leurs subventions pour traiter des questions liées à la jeunesse, aux premiers secours et au sauvetage, à la préparation aux catastrophes, à la diffusion d'idéaux humanitaires, aux services de transfusion sanguine et au développement des Sociétés nationales, comme suit :AlgérieLe Croissant-Rouge algérien utilisera la subvention pour développer une plateforme/application en ligne conçue en plus d'être un pôle média (collecte d'informations importantes relatives aux volontaires, aux procédures de premiers secours, aux protocoles de sauvetage d'urgence, etc.) pour servir d'outil de recrutement pour les volontaires, en facilitant les formations et l'intégration.BolivieVeiller à ce que les dirigeants de demain soient formés dans les Sociétés nationales est un sujet essentiel. Certaines Sociétés nationales comptent un très grand nombre de jeunes volontaires. La Croix-Rouge bolivienne, dont 75 % des volontaires sont des jeunes, encouragera le leadership et la participation des jeunes par le biais d'un programme de formation structuré qu'elle utilisera pour former les futurs dirigeants de sa Société nationale, et pour lequel le programme de développement des compétences en leadership de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge sera utilisé. Une étude sera également entreprise pour explorer les outils et les méthodologies adaptés aux jeunes d'aujourd'hui. Le système des 100 idées de l'académie de Solférino sera étroitement lié.KirghizistanContinuer d'investir dans la formation et le perfectionnement des volontaires est très important pour de nombreuses raisons, notamment pour assurer leur motivation. La Société du Croissant-Rouge du Kirghizistan prévoit de créer un studio où les volontaires de la Société nationale seront formés au codage, au développement web, à la vidéo et au podcasting, qu'ils utiliseront à leur tour pour former d'autres volontaires.LesothoLe Lesotho a été touché par des impacts sévères du changement climatique tels que les sécheresses, les tempêtes de grêle, les tempêtes de neige, les fortes pluies et les gelées précoces. Il est donc nécessaire de mettre en place un système d'alerte précoce efficace. La Croix-Rouge du Lesotho utilisera la subvention pour atteindre la majorité de la population grâce à un système d'alerte précoce mobile connecté au centre d'urgence. Avant l'utilisation officielle du système d'alerte précoce, un exercice de simulation sera effectué auprès des principaux bénéficiaires. Les enseignements tirés de cet exercice de simulation seront ensuite intégrés dans le système global.LituanieAfin d'améliorer l'accès des malvoyants à des possibilités d'éducation indispensables et de promouvoir l'indépendance et l'égalité entre tous, la Croix-Rouge lituanienne va piloter un jeu de société en braille, qui permettra d'acquérir des compétences pratiques et utiles dans la vie quotidienne (par exemple, les interventions d'urgence et les premiers secours).MaliFace aux défis liés aux accidents domestiques et aux urgences médicales, la Croix-Rouge du Mali entend utiliser la subvention pour sensibiliser et former les jeunes aux premiers secours à l'aide de méthodes innovantes. Par exemple, certaines des approches qui seront testées compareront différents groupes formés afin de mesurer le niveau d'assimilation.MalteL'autonomisation des jeunes au sein de la Croix-Rouge de Malte, comme dans toutes les sociétés nationales, est un besoin constant. Un projet pilote sera mis en place pour confier à des jeunes défavorisés et vulnérables la responsabilité d'activités nautiques récréatives.MauritanieGrâce à la subvention, le Croissant-Rouge mauritanien renforcera les capacités de préparation et de réponse des communautés aux crises alimentaires et nutritionnelles dans les zones agro-pastorales de Mauritanie en intégrant le système national d'alerte précoce.MonténégroAu Monténégro, le don de sang se heurte à des difficultés considérables. La Croix-Rouge du Monténégro s'engage à développer une communauté de don de sang résiliente, connectée et réactive en se concentrant sur l'engagement des jeunes, la reconnaissance des donneurs et les événements communautaires.NigériaAfin de réduire les défis liés aux impacts du changement climatique au Nigéria, la Société de la Croix-Rouge du Nigéria utilisera la subvention pour se concentrer sur l'action climatique menée par les jeunes afin de sensibiliser les communautés.RwandaLa subvention permettra de combler les lacunes critiques en matière de connaissance des premiers secours et de préparation aux interventions d'urgence au sein des communautés rwandaises, en se concentrant particulièrement sur les clubs de jeunes dans les écoles et les volontaires de la Société de la Croix-Rouge rwandaise.VanuatuEn intégrant des considérations relatives à la violence basée sur le genre dans la formation, les outils et les cadres de travail au niveau communautaire, la Croix-Rouge de Vanuatu vise à amplifier les efforts de lutte contre la violence basée sur le genre dans les situations d'urgence dans les provinces ciblées.Fonds de l'impératrice Shôken et apprentissageLe fonds de l'Impératrice Shôken s'efforce constamment de tirer des enseignements des projets mis en œuvre au profit de l'ensemble du Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.La théorie du changement pour le fonds de l'Impératrice Shôken est en cours d'étude afin de mieux comprendre les facteurs clés de succès pour que l'innovation prospère dans les Sociétés nationales. L'un des domaines qui sera renforcé sera le soutien à l'innovation et à l'apprentissage pour compléter les fonds reçus par une Société nationale. Cette approche de soutien à l'innovation et à l'apprentissage sera développée et pilotée avec les bénéficiaires de la 103e distribution.L'approche repose sur l'hypothèse suivante. Grâce aux subventions du fonds, les bénéficiaires disposent du temps et des ressources nécessaires pour expérimenter. L'expérimentation est une excellente occasion d'apprendre, et si les résultats de l'apprentissage sont correctement saisis, partagés et utilisés, l'expérimentation valait l'investissement, et les expériences d'innovation positives favorisent les cultures d'innovation.Le soutien à l'innovation et à l'apprentissage sera léger et devrait se concentrer sur les points suivants :Fournir des cadres autour de l'expérimentation et de la collecte d'informations sur l'apprentissage.Organiser un atelier initial au cours duquel les cadres sont présentés et la discussion est facilitée entre les lauréats.Fournir un soutien supplémentaire à l'apprentissage sous la forme de communautés de pratique, de dossiers de connaissances et de groupes d'apprentissage.Organiser un atelier de clôture au cours duquel l'apprentissage est partagé et consolidé au profit des lauréats et de l'ensemble du réseau de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.Apprenez-en plus sur le fonds de l'impératrice Shôken.

Lire plus
| Article

Le Fonds de l'impératrice Shôken annonce les subventions pour 2023

Le Fonds de l'Impératrice Shôken (FIS) porte le nom de Sa Majesté l'Impératrice Shôken du Japon qui, lors de la 9e Conférence internationale de la Croix-Rouge, a proposé la création d'un fonds international destiné à promouvoir les opérations de secours en temps de paix. Le Fonds est administré par la Commission mixte de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et du Comité international de la Croix-Rouge (CICR), qui entretient des contacts étroits avec la Mission permanente du Japon à Genève, la Société japonaise de la Croix-Rouge et l'Institut de recherche interculturelle Meiji Jingu au Japon. La famille impériale, le gouvernement japonais, la Croix-Rouge japonaise et le peuple japonais vénèrent la mémoire de Sa Majesté l'impératrice Shôken, et la régularité de leurs contributions au Fonds témoigne de l'estime qu'ils lui portent. D'une valeur totale de plus de 14 millions de francs suisses, le Fonds soutient des projets menés par les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge qui bénéficient aux communautés qu'elles servent de multiples façons. La première subvention a été accordée en 1921 pour aider cinq Sociétés nationales européennes à lutter contre la propagation de la tuberculose. Depuis lors, plus de 15 millions de francs suisses ont été alloués à 171 Sociétés nationales. Les subventions sont annoncées chaque année le 11 avril, date anniversaire de la mort de Sa Majesté l'impératrice Shôken. De plus en plus, le Fonds encourage les approches nouvelles et innovantes susceptibles de générer des connaissances qui profiteront au Mouvement international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Processus de sélection en 2023 Le Fonds a reçu 51 demandes en 2022 pour la 102e distribution de revenus, couvrant un large éventail de projets humanitaires menés par les Sociétés nationales du monde entier. Les demandes soumises comportaient davantage de propositions innovantes que les années précédentes, ce qui confirme la nécessité pour le FSE de soutenir l'innovation et l'expérimentation au sein des Sociétés nationales. Cette année, la Commission mixte a décidé d'allouer un total de 367 187 francs suisses à 13 projets en Albanie, en Belgique, au Burundi, en Eswatini, à Fidji, en Guinée, au Honduras, en Indonésie, au Paraguay, au Soudan, en Syrie, en Thaïlande et en Uruguay. Les crises mondiales actuelles ont eu un impact sur la performance du fonds et les membres de la Commission mixte du FES ont ajusté le processus en conséquence. Cette année, les projets sélectionnés couvrent une variété de sujets, y compris les premiers secours et le sauvetage, la jeunesse, la préparation aux catastrophes, la santé et le développement des sociétés nationales (NSD-National Society Development). Les subventions 2023 par thème Le Fonds continue d'encourager les approches nouvelles et innovantes, ce qui se reflète clairement dans la sélection des propositions à financer. Certaines Sociétés nationales incubent et testent leurs solutions innovantes et expérimentent une multitude d'idées et d'approches. Grâce à leur méthodologie pilote, elles pourraient éventuellement élargir et mettre en œuvre leurs initiatives avec le soutien d'autres sources de financement. Méthodologie pilote La Croix-Rouge du Honduras a adopté une approche novatrice en matière d'autonomisation et d'engagement des volontaires. L'objectif de ce projet est de créer un fonds destiné à soutenir des microprojets novateurs élaborés et dirigés par des volontaires locaux. Cela permettra de renforcer les liens entre la Société nationale et les communautés qu'elle sert. Elle a conçu un projet pilote avec 12 micro-projets, répondant à un besoin identifié d'accroître l'activité au niveau de la branche; La Croix-Rouge uruguayenne concentre ses efforts sur l'amélioration de la résilience des jeunes en matière de santé mentale en proposant des formations dans les écoles, en créant des mécanismes de soutien psychosocial et en formant des brigades de jeunes. Les besoins en matière de soutien à la santé mentale des jeunes sont de plus en plus importants, et ce projet pilote dans deux écoles permettra à l'équipe d'apprendre et d'adapter son approche; La Croix-Rouge indonésienne pilotera une approche communautaire de la sensibilisation à l'environnement et de la sécurité alimentaire. Un centre d'apprentissage communautaire rénové sera utilisé pour lancer le projet pilote, qui impliquera plus de 100 conjoints au foyer et 30 enfants. Le projet vise à s'attaquer aux problèmes émergents, tels que le changement climatique, tout en renforçant les liens au sein de la communauté. De nombreuses Sociétés nationales ont donné la priorité à des solutions innovantes pour lutter contre les défis du changement climatique. Dans cette catégorie, les bénéficiaires sélectionnés, outre la Société de la Croix-Rouge indonésienne, sont les suivants. Changement climatique Les inondations sont l'un des risques naturels les plus dévastateurs. La Croix-Rouge de Belgique s'adressera aux jeunes touchés par les inondations et leur donnera les moyens d'exprimer et de partager leurs sentiments sur le changement climatique par le biais de récits numériques. Simple à reproduire et modulable, cette initiative peut nous apporter une connaissance approfondie et nous permettre de partager des messages forts; Pour relever les défis du changement climatique, la Croix-Rouge du Burundi s'engagera dans la mise en œuvre d'activités telles que la plantation d'arbres et la promotion d'une meilleure gestion des déchets urbains. Le projet est une initiative menée par des jeunes volontaires qui réduira le chômage des jeunes. Cette approche globale offrira d'importantes possibilités d'apprentissage; La Croix-Rouge paraguayenne développera une application mobile qui servira de système d'alerte précoce et informera les communautés sur la manière dont elles peuvent réagir aux inondations dans sept districts communautaires. Cette solution est évolutive, innovante et constitue une approche durable pour répondre aux besoins des communautés. Enfin, le dernier groupe de bénéficiaires utilisera ses subventions pour traiter des questions liées à la préparation aux catastrophes, à la santé et à la jeunesse. Dans cette catégorie, les bénéficiaires sélectionnés sont les suivants. Préparation aux catastrophes La Croix-Rouge Baphalali Eswatini améliorera les processus de gestion des données pour une prise de décision efficace lors des situations d'urgence en Eswatini d'ici 2025. L'idée principale est d'intégrer et de généraliser un tableau de bord pour téléphone portable dans le système de gestion de l'information existant de la Société nationale et d'accroître la participation des communautés (communautés affectées) au partage et à la gestion de l'information; La Thaïlande est sujette aux risques naturels, qui causent souvent des dommages dévastateurs et des pertes en vies humaines. C'est pourquoi la Croix-Rouge thaïlandaise souhaite améliorer la préparation aux catastrophes, principalement aux tremblements de terre, en formant les enfants et les jeunes à l'aide de simulations de réalité virtuelle; Le Croissant-Rouge soudanais utilisera les fonds pour soutenir les femmes touchées par les inondations, en leur fournissant de l'argent, des subventions et des outils de subsistance pour leur permettre de créer leur propre entreprise. L'objectif est de renforcer la résilience et les contextes de relèvement à plus long terme pour les crises actuelles et futures en responsabilisant les plus vulnérables de manière autonome. Santé La Croix-Rouge de Guinée se concentrera sur le développement d'une application de santé mobile pour améliorer la qualité des soins obstétriques et néonataux d'urgence, en particulier pour les accouchements complexes, en vue de réduire la mortalité maternelle et néonatale. Jeunesse Selon les chiffres relatifs à la traite des êtres humains, l'Albanie est l'un des principaux pays d'origine et le deuxième pays européen non membre de l'UE qui compte le plus grand nombre de victimes. Pour faire face à cette menace, la Croix-Rouge albanaise utilisera la subvention pour former du personnel et des volontaires, en vue d'activer la prévention de pair à pair dans les écoles secondaires. La Société nationale s'adressera à d'autres Sociétés nationales sœurs afin de mettre en place un solide réseau de formateurs certifiés qui sensibiliseront la population par le biais d'activités de pair à pair; La Croix-Rouge des Fidji souhaite remanier son programme de volontariat actuel, en utilisant la subvention pour mettre en œuvre une numérisation de bout en bout afin d'améliorer l'expérience d'accueil et d'accroître la qualité et la rentabilité de la gestion des volontaires. L'idée est également d'inclure une formation au niveau de la communauté qui générera un apprentissage significatif et sera facilement reproductible ailleurs; À l'heure actuelle, le Croissant-Rouge arabe syrien compte plus de 18 000 employés et volontaires dans ses antennes locales, qui l'aident à mener à bien sa mission humanitaire. Afin d'intensifier le développement des branches en complétant d'autres initiatives, la Société nationale utilisera la subvention pour numériser ses politiques afin de proposer des cours en ligne accessibles gratuitement et à tout moment, ce qui rendra la formation plus pratique pour son réseau d'employés et de volontaires. FIS et apprentissage Le Fonds s'efforce constamment de générer des idées à partir des projets mis en œuvre au profit de l'ensemble du Mouvement et de diversifier son matériel d'apprentissage. Dans le courant de l'année, le Fonds s'associera aux parties prenantes des autres mécanismes de financement du FIS, à savoir le Fonds de renforcement des capacités (Capacity building Fund-CBF) et l'Alliance d'investissement des Sociétés nationales, pour organiser un événement d'apprentissage, dans le but de partager les enseignements tirés et les expériences des bénéficiaires des différents fonds. Il est important de reconnaître la diversité des Sociétés nationales au sein du réseau et le large éventail de soutien au développement des Sociétés nationales (DSN) qui est nécessaire. Le FIS et les autres mécanismes de financement (qui se concentrent davantage sur le DSN) fonctionnent de manière complémentaire et, ensemble, ils ont la capacité de répondre à cet éventail de besoins en matière de DSN et d'apprentissage et de soutenir une transformation plus large au sein de notre réseau.

Lire plus
| Article

L'Alliance d'investissement des Sociétés nationales: l'appel à candidatures pour 2023 est maintenant ouvert

Le cinquième cycle de candidatures pour l'Alliance d'investissement des Sociétés nationales (AISN) est maintenant ouvert. L'AISN est un mécanisme de financement commun, géré conjointement par l'IFRC et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Il fournit un financement souple et pluriannuel pour soutenir le développement à long terme des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - en particulier celles qui sont confrontées à des situations d'urgence complexes et à des crises prolongées - afin qu'elles puissent accroître la portée et l'impact de leurs services humanitaires. L'AISN peut accorder jusqu'à un million de francs suisses de financement accéléré à une Société nationale sur une période de cinq ans. En outre, des subventions relais pouvant atteindre 50 000 francs suisses sur 12 mois peuvent aider les Sociétés nationales à préparer le terrain en vue d'investissements futurs de la NSIA ou d'autres sources. Comment postuler? Les Sociétés nationales intéressées peuvent postuler viace formulaire en ligne. Tous les documents de candidature y sont également disponibles. La date limite de soumission est fixée à minuit (GMT) le mardi 11 juillet 2023. Veuillez contacter le bureau de l'IFRC si vous avez des questions sur le processus de candidature : [email protected]. Pour plus d'informations Veuillez consulter notre page dédiée à l'Alliance d'investissement des Sociétés nationales (AISN) pour plus d'informations sur le fonctionnement de l'AISN, son mode de financement et les détails des allocations des années précédentes. Vous pouvez également cliquer ici pour en savoir plus sur notre travail de soutien au développement des Sociétés nationales.

Lire plus
| Article

Alliance d'investissement des sociétés nationales : Annonce de financement pour 2022

L'Alliance d'investissement des Sociétés nationales (AISN) est un mécanisme de financement commun, géré conjointement par la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Elle fournit un financement flexible et pluriannuel pour soutenir le développement à long terme des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge - en particulier celles qui se trouvent dans des situations d'urgence complexes et des crises prolongées - afin qu'elles puissent accroître la portée et l'impact de leurs services humanitaires. L'AISN peut accorder jusqu'à un million de francs suisses de financement accéléréà une Société nationale sur une période de cinq ans. En outre, des subventions relais d'un montant maximal de 50 000 CHF sur 12 mois peuvent aider les Sociétés nationales à préparer le terrain pour de futurs investissements de l'AISN ou d'autres sources. Cette année, l'AISN a le plaisir d'annoncer que les six Sociétés nationales suivantes ont été sélectionnées pour un financement accélérateur en 2022: Croix-Rouge du Burundi; Croix-Rouge du Kenya; Croix-Rouge du Malawi; Croix-Rouge russe; Croissant-Rouge arabe syrien; Croix-Rouge zambienne. Ces Sociétés nationales recevront un investissement important allant jusqu'à un million de francs suisses, à utiliser sur une période maximale de cinq ans, pour les aider à accélérer leur cheminement vers la durabilité à long terme. Trois de ces Sociétés nationales (Syrie, Malawi et Zambie) ont déjà reçu des bourses relais de l'AISN, ce qui prouve une fois de plus la pertinence de l'approche progressive du Fonds en matière de développement durable. En outre, 14 autres Sociétés nationales recevront jusqu'à 50 000 CHF de financement relais : Bénin, République démocratique du Congo, Guinée, Indonésie, Irak, Jordanie, Liberia, Libye, Mali, Nicaragua, Palestine, Panama, Rwanda, Sierra Leone. Au total, l'AISN allouera 5,4 millions de francs suisses à 20 sociétés nationales différentes cette année. Cela représente plus du double des fonds alloués en 2021 et constitue la plus importante allocation annuelle depuis le lancement de l'AISN en 2019. Cette allocation historique est rendue possible grâce au soutien généreux des gouvernements de la Suisse, des États-Unis, du Canada et de la Norvège, ainsi que des Sociétés nationales norvégienne et néerlandaise. Le CICR et l'IFRC ont également renforcé leur engagement en allouant respectivement 10 millions et 2 millions de francs suisses pour les années à venir. Les coprésidents du Comité directeur de l'AISN, Xavier Castellanos, Secrétaire général adjoint de l'IFRC pour le développement des Sociétés nationales et la coordination des opérations, et Olivier Ray, directeur du CICR pour la mobilisation, le mouvement et le partenariat, ont déclaré : «Nous sommes heureux d'avoir pu sélectionner les initiatives de 20 Sociétés nationales qui seront financées par l'AISN en 2022. Notre vision et nos plans sont en train de devenir une réalité. Nous voyons les Sociétés nationales de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge opérant dans des contextes fragiles accéder à des fonds pour se développer durablement afin de fournir et d'intensifier leurs services humanitaires. C'est la localisation en action et à grande échelle. Il est particulièrement encourageant de voir que l'approche en deux étapes de l'AISN, où les fonds initiaux servent de tremplin pour aider les Sociétés nationales à se préparer à un investissement accru visant à obtenir un impact durable sur l'organisation et les communautés vulnérables, fonctionne. Nous espérons voir de nombreuses autres Sociétés nationales planifier et suivre ce parcours. L'année 2022 restera dans les mémoires comme une étape importante pour l'AISN. Notre ambition est de maintenir cet élan et de continuer à croître dans les années à venir. Nous considérons ce mécanisme comme un levier précieux et stratégique pour soutenir les Sociétés nationales dans des contextes fragiles et de crise afin d'entreprendre leur voyage vers le développementdurable. » Pour plus d'informations, merci de visiter la page de l'AISN.

Lire plus
| Page de base

Fonds de l'Impératrice Shôken

Le Fonds de l'Impératrice Shôken, géré conjointement par l'IFRC et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), accorde de petites subventions annuelles pour soutenir les activités en temps de paix des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. Les fonds sont cohérents, prévisibles et privilégient l'innovation et l'apprentissage.

Lire plus
| Article

L'IFRC a été créée pour apporter de la gentillesse- et la gentillesse est plus que jamais nécessaire

"Le monde saigne, et il a besoin d'aide maintenant". Les mots d'avertissement d'un leader humanitaire secoué par une guerre brutale et vivant dans l'ombre d'une pandémie mondiale. Ce n'est pas moi qui ai écrit ces mots. Ils ont été écrits en 1919, par Henry Davison, le dirigeant de la Croix-Rouge américaine. Son idée majeure était que les sociétés de la Croix-Rouge du monde entier - qui ont été mises sur pied après la création du mouvement par le lauréat du prix Nobel Henry Dunant en 1863 - devaient se rassembler pour former une force du bien en tout temps, et pas seulement pendant les guerres. Davison était convaincu que la bienveillance et l'expertise dont faisaient preuve les volontaires de la Croix-Rouge devaient également profiter à l'humanité en d'autres temps. C'est ainsi qu'est née la Ligue des Sociétés de la Croix-Rouge, le 5 mai 1919, avec cinq Sociétés fondatrices de la Croix-Rouge - la Croix-Rouge des États-Unis d'Amérique, la Croix-rouge de l'Italie, celle du Japon, celle de la France et enfin celle du Royaume-Uni. À la fin de cette année-là, la Ligue comptait 30 membres. En 1991, la league changea de nom pour devenir la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-rouge(IFRC). Nous comptons actuellement 192 Sociétés nationales membres. L'idée de base est restée la même, tandis que l'étendue du réseau de l'IFRC s'est massivement développée, en termes de portée et d'impact. En 2020, 14,9 millions de volontaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge ont aidé plus de 688 millions de personnes dans le cadre de catastrophes et d'autres interventions d'urgence, quelque 306 millions dans le domaine de la santé et 125 millions dans celui de l'eau potable et de l'assainissement. Ces chiffres sont impressionnants, mais l'ampleur des besoins humanitaires continue de croître chaque année. En ce moment même, d'innombrables personnes à travers le monde ont besoin d'un soutien urgent. Le conflit en Ukraine et la pression exercée sur les pays voisins n'en sont qu'un exemple. Les dommages physiques, sociaux et économiques persistants infligés par la pandémie mondiale de COVID-19 en sont un autre. À ces catastrophes s'ajoute la menace omniprésente, et qui prend de l'ampleur, du changement climatique. Face à de tels défis, une idée simple - comme celle qui a donné naissance en 1919 à ce que l'on appelle aujourd'hui l'IFRC - peut-elle encore contribuer à guérir le monde ? Je crois que oui, et qu'elle le fera. Nous savons ce qui fonctionne, et nous le prouvons depuis plus d'un siècle. Il s'agit d'un être humain qui tend la main à un autre être humain en crise, au niveau de la communauté, là où le besoin est le plus grand. Il s'agit de veiller à ce que les volontaires locaux et les organisations locales disposent de ressources, de formations et de l'aide internationale dont ils ont besoin pour répondre aux catastrophes et aux crises. Il s'agit de s'assurer que leurs voix sont entendues et que leurs intérêts sont représentés sur la scène internationale. Et en travaillant afin d'apporter ce soutien aux communautés et aux individus les plus marginalisés, où qu'ils soient, et sans aucune discrimination quant à leur identité. C'est - tout simplement - de la gentillesse. J'ai rejoint ma Société nationale, la Croix-Rouge du Népal, en tant que volontaire il y a plus de trente ans. On me faisait confiance - et j'étais donc en mesure de rencontrer et de soutenir les personnes qui en avaient le plus besoin - parce que je faisais partie de leur communauté, que je parlais leur langue et que je comprenais leurs préoccupations. Et la clé pour comprendre les besoins des gens était la gentillesse. Au fil des ans, l'IFRCa évolué en même temps que les communautés qu'elle soutient. Nous avons adapté nos méthodes de travail, élargi notre expertise au fur et à mesure de l'apparition de vulnérabilités et de facteurs de stress différents, et nous avons été suffisamment agiles pour lancer puis généraliser de nouvelles approches du soutien humanitaire. Nous avons été à l'origine du développement et de l'acceptation généralisée de l'assistance en espèces, qui constitue le moyen le plus efficace et le plus respectueux de soutenir les personnes dans le besoin. Après tout, les personnes qui ont tout perdu dans une catastrophe ou un conflit ne devraient pas avoir à perdre également leur dignité. Nous conduisons également le changement sur la manière dont les risques de catastrophe sont gérés et réduits grâce à une action anticipative, où les communautés locales sont soutenues pour réduire leurs risques, et où un financement immédiat peut être déclenché lorsque des seuils mesurés scientifiquement sont atteints. Aucune de ces actions ne serait possible sans les actes de gentillesse de nos 14,9 millions de volontaires communautaires de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. A l'occasion de la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, le 8 mai, nous encouragerons les gens du monde entier à croire au pouvoir de la gentilesse. #SoyonsAimables. Le monde saigne toujours. Il a encore besoin d'aide. Mais il y a près de 15 millions de raisons de croire en la gentillesse et d'avoir de l'espoir. -- Si vous souhaitez en savoir plus sur l'histoire de l'IFRC, visitez notre page histoire et archives. Et consultez le hashtag #SoyonsAimables sur tous les canaux de médias sociaux cette semaine pour voir comment nos Sociétés nationales célèbrent la Journée mondiale de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Lire plus
| Page de base

L'Alliance d'investissement des Sociétés nationales

L'Alliance d'investissement des Sociétés nationales (AISN) est un mécanisme de financement commun, géré conjointement par l'IFRC et le Comité international de la Croix-Rouge (CICR). Elle fournit un financement flexible et pluriannuel pour soutenir le développement à long terme des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge.

Lire plus
| Page de base

Développement de la Société nationale

L'IFRC aide nos 191 Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge à travers le monde à réaliser leur plein potentiel en tant qu'acteurs humanitaires locaux efficaces. Nous nous engageons à soutenir leur développement et leurs programmes à long terme. Et nous adaptons notre soutien aux contextes, besoins et priorités de chaque société nationale.

Lire plus