"La pandémie s'est nourrie des inégalités et les a exacerbées".

A mobile unit of the Viet Nam Red Cross in Ho Chi Minh city is seen carrying out COVID-19 vaccinations for elderly, immobile and vulnerable residents.

Une unité mobile de la Croix-Rouge vietnamienne à Ho Chi Minh ville effectue des vaccinations COVID-19 pour les personnes âgées, immobiles et vulnérables.

Photo: Yen Duong / IFRC

Alors que débute la session spéciale de l'Assemblée Mondiale de la Santé visant à convenir d'une marche à suivre pour une préparation et une réponse mieux coordonnées et planifiées à une pandémie, Jagan Chapagain, secrétaire général de la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, a déclaré :

"La pandémie s'est nourrie des inégalités et les a exacerbées. Tout nouvel instrument juridique, qu'il s'agisse d'un traité ou autre, doit affirmer un engagement en faveur de l'équité : équité dans l'accès aux services et aux soins de santé, équité dans l'accès aux vaccins, aux données, aux diagnostics et autres traitements, et équité dans l'accès aux efforts de relèvement, y compris le relèvement économique.  

"Nous négligeons trop souvent l'important travail des intervenants au niveau communautaire. Nous devons accroître les investissements et la coordination dans des programmes qui placent les communautés au cœur de la réponse.

"Cette pandémie a clairement montré que nous avons besoin de nouvelles solutions audacieuses - tant au niveau des lois internationales que nationales - pour éviter que les mêmes erreurs ne se reproduisent.  

"Les urgences de santé publique sont notre passé, notre présent, et nous y serons à nouveau confrontés. La pandémie de COVID-19 n'est pas terminée, et pourtant, deux ans plus tard, nous sommes toujours trop réactifs et peu coordonnés. Des variantes, comme Omicron, continueront d'apparaître alors que le virus continue de circuler. L'équité en matière de vaccins, de données et de connaissances est essentielle pour protéger la population mondiale.

"Sur la base des années d'expérience de l'IFRC en matière de réponse aux crises sanitaires dans le monde, et du mandat de notre réseau d'aider les gouvernements à se préparer juridiquement aux catastrophes et aux urgences de santé publique, nous sommes prêts à renforcer ce travail. Quel que soit le résultat de ces sessions, il ne doit pas seulement être puissant sur le papier, mais il doit aussi être transformateur dans la réalité."

Pour plus d'informations
À Londres :
Teresa Goncalves, +44 (0) 7891 857 056, [email protected]